Lettre Ouverte

Il est des fois où malgré nos convictions et nos envies, l'énergie de réaliser de belles choses se trouve altérée par un contexte difficile.

Nous sommes partagés.. 

Dans une situation normale, la réalisation de la deuxième édition du festival "les Passantes" ne nous aurait engagé qu'à des démarches administratives et financières réalisables. 

Après plusieurs mois de travail collectif, tout semble prêt.

Cependant les circonstances dans lesquelles on nous demande de réaliser ce festival vont à l'encontre de nos valeurs et de nos idéaux. 

Sans entrer dans les détails des responsabilités que rajoute la mise en place et le respect des règles sanitaires, celles-ci ne sont pas en accord avec notre façon de penser l'accueil du public ou l'épanouissement des bénévoles sur un tel événement. 

Pour nous un festival c'est être libre de circuler dans un espace convivial ; c'est être libre de s’accouder à un bar pour partager un verre ; c'est lire des sourires sur les visages ; c'est être libre de danser sur les sons qui nous abondent....

La trésorerie de l'association ne permet pas d'engager les frais d’organisation avec le risque de se voir refuser l'ouverture des portes du festival la veille ou le jour J. 

Pour toutes ces raisons nous avons pris la décision de reporter le festival à une date ultérieure, lorsque les-dites "mesures sanitaires" laisseront les publics libres de vivre la culture comme ils l'entendent. 

Oui, vous l'aurez compris, sans dénigrer une seconde la pandémie et ses dangers pour la santé publique, en tant qu'artistes, techniciens, professionnels, amateurs du spectacle vivant, et avant tout citoyens, nous sommes inquiets quant aux incidences, culturelles et sociétales de ces mesures de plus en plus restrictives. 

Nous restons engagés sur le soutien de toutes les initiatives collectives ou individuelles, culturelles et artistiques qui peuvent émerger spontanément sur notre territoire.

Nos énergies et notre volonté de faire exister ce collectif culturel a été renforcé ces dernières semaines par le soutien de plusieurs conseils municipaux, la CCRV, l'ACCR 5ème saison et Saint Agnan Animation. Sans oublier toutes les personnes et structures qui nous ont soutenu lors de la première édition du festival et qui ont exprimé le désir de continuer à colporter ensemble la culture sous toutes ses formes. 

Pour celles et ceux qui souhaitent en discuter de vive voix et imaginer la suite, n'hésitez pas à nous contacter.

Il est temps d'écrire notre histoire.

Petit montage collectif fait lors du « con-finement » , au mois de mars et avril :